SLAM à ARGENTAT

Posté le 3 décembre 2009 @ 12:17 par Véronique

Avis à la population !

Venez écouter, venez dire vos textes ou ceux des autres pour que vive la poésie, que claquent les mots ou qu’ils soient chuchotés. Pour que la vie soit poésie.

Qu’on se le dise !

tous les 1ers samedis du mois :    à 18H    L’aire libre        librairie-café 26 ave Pasteur 19400 ARGENTAT : pas de Slam le 2 janvier, prochain RV   samedi 6 février 2010

MODE D’EMPLOI

1 Les rencontres de slam poésie sont ouvertes à tous et à toutes!

2 Les poètes peuvent traiter de n’importe quel sujet, dans n’importe quel sujet, dans n’importe quel style de poésie.

3 S’inscrire auprès du présentateur avant le commencement de la séance.

4 Pas d’instrument de musique ou de musique préenregistrée.

5 Pas d’accessoires, ni de costume, ni de déguisement : la performance repose sur le texte du slameur et sa relation avec le public.

6 Chaque passage est limité à un poème et à 3minutes.

7 Un poème dit, un verre offert !

8 Si vous souhaitez dire un texte qui n’est pas de vous, les règles sont les mêmes. Citez le nom de l’auteur !

conception & réalisation D.Amenaud.

4 Commentaires

  1. evelyne
    3 décembre 2009 à 11:06

    peut on aller slamer ou écouter en co-voiturant?

  2. Véronique
    7 décembre 2009 à 19:55

    Faites-moi plaisir : allez écouter les SLAMEURS chez Marie, la librairie-café « L’aire libre » à Argentat, c’est un moment magique de poésie pour tous. Une dizaine de slameurs, jeunes ou plus vieux …, hommes ou femmes clament leurs textes pour un public de jeunes ou plus vieux, hommes et femmes, toutes CSP confondues : une convivialité et un moment de partage rares !!!

  3. Natacha
    10 décembre 2009 à 21:18

    Toutes, tous ont à dire les mots de leur vie : mots hachés, tranchés, scandés. Ils jouent sur leurs maux, long chemin du ventre à la bouche, labyrinthe de leur cœur à nos oreilles. On parle de soi, on parle du monde. On tisse des images, toile de jute qui démange, pas d’enveloppe de soie. Pas de faux semblant ! On dit le vrai, l’intime, l’ultime. On slam comme une porte qu’on claque au nez de l’insouciance : car derrière se cachent le handicap, la différence, le trop d’amour et la souffrance.

  4. Natacha
    10 décembre 2009 à 21:19

    Il n’y aura pas de séance slam le premier samedi de janvier. Prochain rendez-vous le 6 février.

Désole, les commentaires pour cet article sont clos pour le moment.

Options:

Taille

Couleurs